Header Ads Widget

Ticker

6/recent/ticker-posts

Séance du 15 juin 2009


Émilie et Nicolas C ne connaissaient pas l'âge de pierre. Il se sont donc installé à la table en compagnie de Philippe et Étienne. Étant encore convalescent je me suis contenté d'expliquer les règles.

Il s'agit d'un jeu de gestion/développement au néolithique où les joueurs doivent faire prospérer leur clan au sein d'une même tribu. Pour se faire, il ont plusieurs types d'actions:
Dans le village il leur est possible d'y fabriquer des outils, se reproduire ou faire un peu d'agriculture. Il peuvent aussi faire des actions de prospection : notamment pour se nourrir (2 ) et pour récupérer des matières premières (bois (3), argile (4), pierre (5) et or (6) ).
Il leur est également possible de développer leur village en construisant des bâtiments avec leur matière première ou en faisant du commerce ou en développant leur relation avec le monde extérieur. Ceci se passe par l'acquisition de carte qui ont deux fonction. La première est de fournir un avantage au joueur dès son acquisition et la seconde permet à ce même joueur de gagner des points de victoire (renommée) à la fin de la partie. Ce dernier aspect des cartes développement est tout à fait important dans le jeu.

Pour faire toutes ses actions, les joueurs disposent de guerriers/guerrières qu'ils dispose sur les emplacements prévus pour chacune d'entre elle. Attention, il n'y a qu'un nombre d'emplacement limité pour chaque action. C'est un aspect à bien gérer. Un joueur pose le nombre de guerriers sur un pour plusieurs emplacement(s) (quand cela est possible) sur une action avant de passer au joueur suivant qui fait de même et ainsi de suite.
Lorsque tous les joueurs ont placé leur guerriers on procède à la résolution des action en commençant par le premier joueur qui tourne à chaque tour de jeu.


Pour les actions de prospection, il suffit de lancer autant de dès que de guerriers présents et de diviser le total par le ratio de chaque production (nombre entre parenthèses ci-dessus) pour savoir combien l'action rapporte au joueur. Par exemple, je met trois guerriers dans la forêt pour récupérer du bois. Je lance trois dès et j'obtiens 2, 3 et 5 pour un total de dix points. Comme le ratio du bois est de 3, je repars avec trois (10/3=3.33) bois dans ma réserves. Si je possède des outils, je peux les rajouter à chaque tour à un total pour obtenir un nombre plus important de matière première.

La partie se termine lorsqu'une des quatre piles de bâtiments est épuisée. Le décompte final des points de victoire peut être un peu fastidieux et les cartes gagnées peuvent et font souvent, la différence. Attention de ne pas se laisser surprendre.


Alors que j'avais fini d'expliquer les règles, Kévin et Pascale nous ont rejoint alors qu'ils avaient prévenus qu'ils ne viendrait pas. Comme nous sommes toujours plein de ressources, en deux temps trois mouvement, je les ais installé à une table de Jenseits von Theben pour une partie à trois racourcis (deux ans au lieu de deux et demi). PAscale nous a mis une rouste carabinée grace à de nombreuses fouilles qui lui ont rapporté beaucoup d'objets de prestige et lui ont permis de faire quelques expos. J'ai réussi à doubler Kévin grace à mes nombreux colocs effectués un peu partout en Europe mais ne suis pas très fier de ma partie qui n'a durée qu'une petite heure à peine.


Du coup, nous étions nettement plus nombreux que prévu (Philippe pensait ne pas pouvoir venir au début) et beaucoup d'entre nous ont pu encore découvrir de nouveau jeu pour leur plus grand plaisir.


A la semaine prochaine !

Stéphane

PS: merci à Pascale pour les photos

Yorum Gönder

0 Yorumlar